Actualités et informations

Avril 2019 – Tri des médicaments périmés

Les médicaments ne sont pas des produits comme les autres. Les médicaments périmés ou non utilisés ne sont donc pas non plus des déchets comme les autres. En collaboration avec les Régions, le secteur pharmaceutique organise et finance la collecte sélective des médicaments périmés ou non utilisés afin de les faire détruire en toute sécurité. Votre contribution? Deux gestes simples et gratuits: trier et rapporter.

1. Tenir votre armoire à pharmacie à l’œil: un geste important pour votre santé Ne gardez pas les médicaments périmés chez vous : utiliser des médicaments périmés est dangereux. De même, évitez de conserver des médicaments que vous n’utilisez plus. En effet, certains traitements prescrits n’exigent pas d’aller jusqu’au bout de la boîte ou du flacon. Ces médicaments, qui vous ont été prescrits par votre médecin ou conseillés par votre pharmacien dans une situation bien précise, peuvent être inadaptés, voire dangereux pour d’autres usages. Certains médicaments ont aussi une durée de conservation limitée après ouverture. Contrôlez donc régulièrement votre armoire à pharmacie et retirez-en les médicaments que vous n’utilisez plus.

2. Rapporter les médicaments périmés ou non utilisés à la pharmacie: un geste utile pour votre sécurité et celle de vos proches Il est interdit, car nocif pour l’environnement, de jeter des médicaments périmés ou non utilisés dans les toilettes, éviers, etc. Et les jeter à la poubelle est fortement déconseillé (enfants imprudents, animaux en quête de nourriture, etc.). C’est pourquoi l’industrie pharmaceutique, les grossistes en médicaments et les pharmaciens unissent leurs efforts pour organiser un dispositif de collecte et d’élimination des médicaments périmés ou non utilisés. Ce dispositif respecte l’environnement et permet de garantir l’efficacité, la qualité et la sécurité des médicaments jusque dans votre armoire à pharmacie. Le pharmacien rassemble les médicaments rapportés par les patients dans des boîtes spécialement prévues à cet effet. Celles-ci sont ensuite collectées par les grossistes, avant d’être acheminées vers un centre habilité pour le traitement de ce type de déchets en vue de leur élimination. Attention : vous ne pouvez pas rapporter vos médicaments périmés ou non utilisés dans les parcs à conteneurs. Ils doivent impérativement être rapportés chez votre pharmacien qui les reprend gratuitement en vue de leur élimination (le secteur pharmaceutique prend les frais de destruction à sa charge).

Avril 2018 – Les allergies saisonnières

Le printemps est synonyme de soleil mais aussi pour d’autres, il est synonyme d’allergies saisonnières.

En effet, les arbres sont en fleurs en ce mois d’avril et les premiers symptômes apparaissent…

Nous parlons communément de « rhume des foins » mais celui-ci ne se manifeste donc pas qu’en été.

Au printemps, les arbres en fleurs sont principalement le bouleau, mais aussi le saule, le hêtre, le chêne et le platane.

En été, ce sera plutôt les graminés ou les herbes qui causeront la rhinite allergique.

Les symptômes et la sévérité de ceux-ci sont variables d’une personne à l’autre :

  • démangeaisons au niveau du nez et/ou des yeux et éternuements
  • nez qui coule avec sécrétions aqueuses pouvant évoluer en sinusite et céphalées si les sinus se bouchent
  • yeux larmoyants, rouges et gonflés

Voici quelques conseils :

  • si possible, portez des lunettes de soleil
  • le soir, si vous avez passé la journée en extérieur, douchez-vous et lavez-vous les cheveux pour éviter d’être encore en contact direct avec l’allergène durant la nuit
  • utilisez des mouchoirs en papier jetables
  • évitez de sécher votre linge dehors durant cette période

Les traitements sont variables selon les symptômes : sprays nasaux, collyres, antihistaminiques,… nous sommes là pour vous conseiller!

Le médecin peut réaliser des tests allergiques et vous prescrire un traitement adéquat.

Le site belge airallergy.be vous donnera une indication chaque jour sur les pollens recensés dans le tournaisis par exemple.

Le tableau ci-dessous reprend les allergènes polliniques d’une année.

 

 

 

 

 

Février 2018 – Le magnésium

En cette fin d’hiver, bon nombre d’entre nous sommes fatigués.

Pour y remédier, nous vous conseillons de penser au magnésium.

En effet, 3 personnes sur 4 sont carencées et cette carence peut engendrer une fatigue, de l’anxiété, des contractions musculaires, des crampes, des tremblements de paupières, …

De plus, le stress provoque une fuite de magnésium…Vous comprenez dès lors bien que l’on tombe très vite dans un cercle vicieux où la complémentation a une place indispensable.

Premièrement, pensez à l’apport alimentaire via :

  • une eau riche en magnésium
  • les céréales complètes (mangez du pain complet et du riz complet, évitez les farines « blanches »)
  • les légumes secs (haricots, lentilles, pois,…)
  • les légumes verts (épinards, …)
  • les fruits oléagineux ( noix du Brésil, amandes, noix de cajou, noix, noisettes,…)
  • les fruits (bananes, cassis, figues,…)

Deuxièmement, pensez à prendre un complément de magnésium, cela vous aidera rapidement à vous sentir mieux. Certains sels de magnésium sont mieux assimilables que d’autres pour les symptômes de fatigue en particulier.

N’hésitez donc pas à nous demander conseil !